Critique du film Wasabi

Wasabi

Note du film : 1/5
Auteur de la critique : Fred
Voir ses autres critiques de films
Bis repetita de Gérard Krawczyk
Avec Jean Reno, Ryoko Hirosue, Michel Muller, Carole Bouquet
Avis lu 4382 fois
Noter cette critique de "Wasabi"
(note actuelle : 6.07 )
Envoyer la critique de "Wasabi" à un ami
Passer la critique de "Wasabi" au Débilitron

0Rechercher le DVD Wasabi sur 2xmoinscher.com

Hmm... Ils ont osé. Quelques mois à peine après Yamataxi et Kasi 2, l'inénarrable Luc Besson ("l'homme qui produit des bouses plus vite que son ombre", comme on le surnomme dans les nights-clubs branchés du Middle West) nous pond, ou plutôt nous chie, le scénario (enfin, le truc) de Wasabi. Quelle originalité, vraiment j'en ai le souffle coupé ! Un grand flic débonnaire (Jean Reno) doit faire équipe avec un petit débile (Michel Muller, dans un rôle de composition) et croyez-le ou pas, cette alliance contre-nature est supposée donner lieu à des situations abracabrantes et à des gags irrésistibles, du JAMAIS VU, je vous dis (d'ailleurs, j'irai JAMAIS LE VOIR) !!! On se demande vraiment où il va chercher tout ça, notre ami Luc (annagramme de quoi, déjà ? ah oui, je m'en souviens... (un indice pour ceux qui n'auraient pas trouvé : on peut se l'essuyer avec le papier sur lequel a été écrit (vomi ?) le scénario)). Non, mais c'est vrai quoi, rien dans ce film ne rappelle les précédentes productions du studio Europa ni les films de Monsieur Besson : le titre ne rappelle pas du tout Yamakasi, le personnage flegmatique de Jean Reno est à mille lieux de celui qu'il interprétait dans Leon, idem pour le fait qu'il ait une fille qui lui en fait voir de toutes les couleurs (remarque en passant : ce film aurait gagné à n'être qu'une heure et demi de plans en tous genres sur Ryoko Hirosue...), quant à Michel Muller le monde entier se plaignait de n'avoir pas pu admirer son immense talent d'acteur tout en retenue et en sobriété dans Taxi 2, l'erreur est réparée... Ah vraiment ils n'ont pas froid aux yeux, chez Europa, ils savent prendre des risques quitte à déstabiliser le grand public... "Qu'importe la recette !" est d'ailleurs la nouvelle devise de la société. Ils n'auraient pas pu mieux choisir.

Un petit mot pour terminer sur la réalisation sulfureuse d'un Gérard "j'ai-un-nom-à-jouer-au-scrabble" Krawczyk survolté qui, s'aventurant loin des sentiers battus et rebattus de la production actuelle, nous concocte là un petit bijou de film innovant et pas du tout prévisible. Le réalisateur du prémonitoire "Ah putain, il est où le scénario ?" invente ici un nouveau style, que l'on pourrait qualifier de subliminal tant les plans se succèdent à une allure folle. Mais ne croyez pas que ce soit là un artifice pour cacher l'incohérence du film et son manque total d'intérêt, non, non, c'est voulu, c'est un style. Puisqu'il vous le dit.

 

Login

Pseudo

Password

Nouveautés

Sonneries de portable

Top Votes

Le moins aimé :

Sondage

Votre avis sur Borat ?

Excellent !
Pas mal
Moyen
Nul

510 votants

Anciens sondages

Top Affiches

Best of DVD

Rechercher

Options :

Chercher dans :

Top Lectures

Le moins lu :

Top Auteurs

Dossiers

Aucun lien(s)

Livraison fleursKit graphiqueFilmcells
Votre lien ici ?