Critique du film Le Dernier Chateau

Le Dernier Chateau

Note du film : 2/5
Auteur de la critique : AcolyteProd
Voir ses autres critiques de films
Action de Brian Levant
Avec Arnold Schwarzenegger, Jean Baptiste Maunier, Dany Boon, Roch Voisine
Avis lu 2929 fois
Noter cette critique de "Le Dernier Chateau"
(note actuelle : tchutt tchutt, pas de note )
Envoyer la critique de "Le Dernier Chateau" à un ami
Passer la critique de "Le Dernier Chateau" au Débilitron

0Rechercher le DVD Le Dernier Chateau sur 2xmoinscher.com

On connaissait le culte "La Course Aux Jouets" de Brian Levant, et sa filmographie en tant que réalisateur compte nombre de succès pour bambins, tels "Beethoven", "Chien des neiges" et toute une pléiade d'oeuvres moyennement digeste aux yeux d'un humain ayant passé la puberté. Et de nouveau le dit Levant nous impose sa vision de grand enfant, avec malgré tout la volonté de se renouveler en faisant dans le film d'action. Arnold Schwarzenegger en méchant suprême, rôle qui lui va comme un gant même si l'on peut regretter cet accent invariablement germanique, Jean-Baptiste Maunier face à lui en héros des temps modernes. Le pitch : Guy de Saint-George, (JB.Maunier) s'ennuie ferme dans sa banlieue parisienne et suit son ami Pierrot (Dany Boon) aux Etats-Unis. Ce dernier atteint par une maladie mentale est amené par son grand frère Johnny (Roch Voisine) en Floride afin de suivre un traitement miraculeux sensé lui redonner le goût de la vie, et un poil d'intelligence. On se retrouve donc avec un genre de Road-Movie sur une bonne partie du film, Dany Boon nous offrant une interprétation magistrale du malade, lancant des "Hein?" et des "Bllouuute!" à tort et à travers, on cherche à comprendre ce qu'il dit, c'est magnifiquement joué. A ses côtés Maunier est très moyen. Il a grandit le choriste ! Proposant une interprétation très moyenne du gamin de banlieue, trifouillant tantôt sa casquette NYC, tantôt son Ipad, on sent qu'il n'est pas fait pour ce rôle, casting perdant. Enfin ils arrivent en Floride, et le film prend tout son (peu de) sens. Arnold est dans le même hotêl que le trio, et vite la rancoeur Franco-Allemande surgit. De pièges en gags, on assiste à une opposition manichéenne vraiment datée, et Brian Levant pense faire de l'action lorsque Schwarzi se retrouve avec un saut d'eau sur la tête, enfin, un seau de purin, mais le gag reste le même, on se demande si Maman va s'occuper des méchants... Sur fond de drame de la maladie, le film se déroule, on attend un sursaut d'action jusqu'à cette séquence très longue de la plage. Arnold et Jean Baptiste s'affrontent depuis des semaines, le personnage de Roch Voisine lui a rencontré une femme, finalement la rupture est venue, il se retrouve là, comme un figurant, seul sur le sable... Et pour mettre un terme aux violences de cette aventure, Pierrot propose un concours de châteaux de sable pour départager Arnold et Jean Baptiste de manière ludique...défi accepté...il va sans dire qu'on attend des heures face au spectacle désolant que nous offre le réalisateur, on attend, on attend Levant qui ne vient jamais. Jusqu'à ce dernier château, seul survivant au combat final, renfermant un secret planqué par Pierrot...une petite boîte à musique jouant la Marseillaise...on se demande sur quelle planète on vit. En bref un film fouilli, à l'image, les plages de Floride ressemblent à celles du Nord, Dany Boon oblige. Maunier nous inflige une interprétation aux antipodes de son physique et de sa mèche rebelle, Roch Voisine n'est d'aucune utilité, seul sur le sable ; on notera simplement sa participation à la BO avec le titre phare "Château de Sable" qui accompagne le générique. Coupez on remballe. A éviter, franchement.

 

Login

Pseudo

Password

Nouveautés

Sonneries de portable

Top Votes

Le moins aimé :

Sondage

Votre avis sur Borat ?

Excellent !
Pas mal
Moyen
Nul

510 votants

Anciens sondages

Top Affiches

Best of DVD

Rechercher

Options :

Chercher dans :

Top Lectures

Le moins lu :

Top Auteurs

Dossiers

Aucun lien(s)

Livraison fleursKit graphiqueFilmcells
Votre lien ici ?